Retour de la Diphtérie, déjà sept morts enregistrés

Retour de la Diphtérie, déjà sept morts enregistrés

Une épidémie de diphtérie frappe actuellement Haiti. Elle a déjà fait 7 morts depuis le début de l’année. C’est ce qu’a annoncé ce lundi, la ministre de la santé publique et de la population, le Dr Marie Greta Roy Clément.

Selon la titulaire du MSPP, tous les départements géographiques du pays, hormis la Grande-Anse, sont touchés. Une campagne de vaccination aurait été réalisée dans huit départements au cours de ce mois de mars, soit du 11 au 15 de ce mois.

Pas moins de 40 communes à haut risque, ont été touchées par cette mesure préventive, a indiqué le Dr Clément qui annonce que la campagne de vaccination sera organisée dans le département de l’ouest du 8 au 13 avril.

Le Dr Clément a fait savoir que, sur une soixantaine de cas suspects, 20 se sont révélés positifs, alors que 7 spécimens sont actuellement en phase d’analyse. 60% des cas confirmés concerne des femmes et 58% d’entre elles n’avaient pas été vaccinées, a-t-elle déploré.

Pour sa part, le directeur départemental de l’ouest du MSPP, le Dr Martial Bénêche a précisé que la campagne de vaccination sera organisée au cours du mois d’avril  dans le département de l’ouest, afin, dit-il, de toucher le plus de personnes possible.

Cette campagne sera organisée dans les institutions sanitaires, dans les écoles aussi bien que dans les postes de rassemblement, a dit le Dr Bénêche qui invite les parents à prendre à se render compte de la nécessité de faire vacciner leurs enfants.

Il a d’ailleurs annoncé l’organisation d’une campagne de sensibilisation, notamment dans les médias, précisant que même le personnel sanitaire devra se faire vacciner.

Par ailleurs, les autorités sanitaires haïtiennes ont annoncé un train de mesures visant à régulariser la situation des facultés de médecine et écoles d’infirmières qui opèrent sur le territoire.

Seules  6 facultés de médecine sur les 18 que compte le pays et 83 écoles d’infirmières sur 174 fonctionnent de manière régulière, a fait savoir le Dr Lauré Adrien, le DG du MSPP qui, au nombre des mesures de redressement de la situation, cite la restructuration de la direction de formation du MSPP.

Il faut, dit-il, que tous les étudiants formés en médecine et dans les écoles d’infirmières puissent bénéficier d’une formation standard qui leur permette d’entrer dans le système, a-t-il dit.

AHP

Related posts

Leave a Comment