Avec ce penalty, “l’arbitre a tout gâché”

Avec ce penalty, “l’arbitre a tout gâché”

La décision de M. Oliver, qui a accordé un penalty au Real Madrid pour une faute discutable de Mehdi Benatia sur Lucas Vazquez à la 93e minute, a du mal à passer côté turinois.

Tout ça pour ça… Voilà ce que se disent les Turinois, passés tout près d’un monumental exploit face au Real Madrid, mercredi soir à Santiago-Bernabeu. Une semaine après la claque reçue en Italie (0-3), la Juventus avait fait le plus dur lors de ce match retour, en inscrivant trois buts par Mario Mandzukic (2e, 37e) et Blaise Matuidi (61e). Mais alors que les deux équipes allaient offrir trente minutes de plaisir et de suspense en plus, un coup de sifflet a tout changé. Et fait basculer ce quart de finale dans le camp merengue (1-3).

Après trois minutes de temps additionnel, M. Oliver a effectivement estimé que Mehdi Benatia avait bousculé dans le dos Lucas Vazquez qui, à bout portant, allait reprendre une remise de la tête de Cristiano Ronaldo (90e+3). Y avait-il penalty ? C’est discutable et les joueurs de Massimiliano Allegri, en meute, se sont empressés d’aller en toucher deux mots à l’arbitre anglais. La charge du défenseur bianconero est réelle mais son pied est sur le ballon au moment où il heurte l’attaquant madrilène. La décision peut donc paraître sévère pour les Piémontais.

D’autant plus que Gianluigi Buffon, frustré jusqu’à ras bord, a reçu un carton rouge direct après avoir trop manifesté sa colère. La seule expulsion de sa carrière en 117 matches de Ligue des champions, sa première depuis janvier 2014 (contre la Lazio Rome en Serie A). Quatre minutes plus tard, une fois le calme revenu, Cristiano Ronaldo s’est chargé d’exécuter l’entrant Wojciech Szczesny, et avec lui tout le peuple juventino (90e+7). De “remontada”, cette fois, il n’y aura pas. “C’est sûr que ça rend un peu amer”, a sobrement réagi l’entraîneur de la Juve sur beIN Sports.

Buffon “heureux et fier” malgré tout

“Sur la dernière action, l’arbitre a sifflé une faute qu’il est le seul à avoir vu, a pour sa part commenté Gianluigi Buffon, agacé. Il aurait pu voir autre chose. A l’aller, à Turin, un penalty aurait aussi pu être sifflé pour nous… Il faut des gens qui ont des compétences et une certaine personnalité. S’ils ne l’ont pas, qu’ils regardent le match dans les tribunes, avec leurs parents, leurs amis, des frites et un coca. Malgré tout, je suis très heureux et fier de ce que l’on a fait. On était dans une situation impossible, on a vraiment réalisé quelque chose d’incroyable.”

Si Blaise Matuidi, “énervé et triste”, estime que M. Oliver “a tout gâché”, le président des leaders de Serie A a quant à lui invité l’UEFA à prendre les mesures nécessaires pour que ce genre de scénario ne se reproduise plus. Jamais. “S’il y a des instruments technologiques qui peuvent aider l’arbitre et éviter cette erreur-là, il faut les utiliser, a ainsi déclaré un Andrea Agnelli très calme. Je suis sûr que le plus triste ce soir, c’est l’arbitre. Il faut que l’UEFA trouve une solution le plus vite possible.” Même s’il y avait eu la vidéo sur cette action-là, il y aurait eu débat.

Par Thomas Pisselet

sports.fr

Related posts

Leave a Comment